Vaccin, pass sanitaire... qu'en dire ?

Publié le par Nathalie - Tamara

Vaccin, pass sanitaire... qu'en dire ?

Par clarté, ce billet a vocation à d'abord éclairer au - delà des positions de pour ou contre et non à vous faire part de mon propre choix personnel. Choix qui se fait selon là où j'en suis à cet instant de mon chemin de Conscience, de ma vision du monde, de mon état de santé, de mon cadre de vie, de la nature de mon activité dite professionnelle. Choix dont je ne souhaite pas qu'il puisse servir de référence ou modèle à telle ou tel tant il est intime autant que dépendant des domaines de vie de chacun. Et vous savez, tel je le répète à l'envi, que vous êtes la réponse que vous cherchez... Souveraineté toujours...

Et de Souveraineté, nous allons ici reparler...

Tout comme bon nombre d'entre vous, je me sens touchée par ce que nous vivons, collectivement, dans le contexte récent de vaccin / pass sanitaire. Plus que je n'avais pu l'être pendant l'année 2020, vécue alors dans la sérénité. Traversée, ces derniers jours, par des émotions diverses, le sentiment d'impuissance parfois. Troublée par celui d'injustice aussi. Peinée par les situations concrètes engendrées que certains d'entre vous choisissent de me partager à travers les accompagnements, des messages. Observatrice inquiète de divisions toujours plus vives, de polarisations toujours plus marquées. Et dans le même temps, je sais que tout cela appartient à mon personnage. Alors je vais à la rencontre de tous ses aspects pour les transmuter, les unifier et et je laisse cette part en moi, qui je suis vraiment, cette fréquence plus élevée, celle hors de toute identification au personnage, cette part de Conscience, de Sagesse naturelle revenir sur le devant de la scène me Souffler une vision autre de tout cela. Je l'ai déjà partagée au fil du temps à travers billets et vidéos auxquels je vous renvoie donc.

D'abord voir, évidemment, que chacun s'exprime à partir de là où il en est, avec sa vision du monde, ses peurs, ses blessures, ses conditionnements, etc... Et qu'il n'a pas être jugé et condamné pour cela. Souvenons - nous de nos pas sur le chemin et de comment nous regardions le monde il y a quelques années, mois, semaines. Lucidité et bienveillance...

Voir aussi que pour ou contre, c'est comme raison ou tort, c'est le propre de l'ego. De cette part en nous qui assure mieux savoir que l'autre, savoir pour l'autre, détenir la grande vérité même d'un intime profond.

Voir encore que chaque "camp" veut la même chose en réalité : liberté et sécurité. Simplement, chacun passe par un chemin, une stratégie différents. Liberté de mouvement, liberté de consommer, liberté de vie sociale. Sécurité matérielle et financière, sécurité sanitaire. Liberté à disposer de son corps, liberté de choisir sa voie de santé / thérapeutique, sécurité (assurance de) de traitement dénué de discrimination. Ce ne sont là que quelques exemples.  Et il n'y a pas de liberté supérieure à une autre. Et donc si l'on regardait le besoin qui cherche à se combler derrière les arguments alors déjà nous pourrions commencer à entrer en Reliance avec l'autre. Cela nous demande évidemment de sortir de la certitude de savoir, de la volonté de convaincre, d'entrer en écoute profonde de soi et donc des autres. Tout ce que nous n'avons pas appris à faire, à être dans ce monde conditionné et duel reposant sur le contraste et l'adversité.

Pour memo, dans ma vision, la liberté n'est pas "je fais ce que je veux" car purement émanant de l'ego mais est intimement reliée à la responsabilité. Pas de liberté sans responsabilité. Donc sans conscience, sans lucidité, sans Souveraineté...

L'argument souvent entendu est celui autour du collectif. Oeuvrer pour le collectif en adhérant au choix institutionnel. Qui dit que l'autre choix n'est pas aussi oeuvrer pour le collectif et seulement une décision egocentrée ? Qui peut prétendre que la majorité est justesse ? Tout comme la minorité peut se tromper... Et si la question était plutôt à partir de quoi chacun fait ce choix ? A partir d'un alignement profond (corps - coeur - esprit) et ce quelque soit ce choix ? A partir d'une soumission, d'un fatalisme ? A partir d'une pression ? A partir d'une résistance ? D'une colère ? D'une rébellion ? D'un combat ? D'un sentiment d'injustice ? D'un syndrôme de sauveur ? De la haine de telle ou tel ? Et ces éléments - là ne sont -ils pas essentiels à regarder en profondeur en chacun ?... Car selon ce qui est associé en réalité à ce choix, ce choix engendrera des conséquences. Par exemple, si une personne se vaccine alors qu'elle se sent en conflit intérieur profond avec cela et le fait finalement à contrecoeur pour des raisons qui sont les siennes à un moment M, que pourra peut - être dire le corps ultérieurement face à cette dualité intérieure ?

Voir au delà notamment sur un plan autre que uniquement terrestre. Et constater le poids des égrégores. Ceux qui concernent la division, le pouvoir et les abus, le sentiment d'injustice. Et la façon dont nous les nourrissons, souvent inconsciemment, par nos pensées et paroles. De cela, j'ai parlé dans de nombreuses vidéos dont celle "Ecueils sur le chemin de Conscience et mémoires, programmations de pouvoirs". Cet aspect est fondamental car c'est celui - ci qui est actuellement, selon ma vision, très éprouvé. Et à quel point, sans Conscience posée, il peut se jouer de nous, notamment à travers le sentiment d'injustice, celui d'impuissance, l'envie d'en découdre, les rôles de résistant, de sauveur, de justicier, l'envie de retourner à la Maison sous l'empreinte nostalgique d'un paradis perdu.

De voir à quel point cela nous amène à être en dualité à l'intérieur de nous. Toutes les divisions maintenues en nous nous éloignent de Qui nous sommes, de notre Unité, de notre alignement. Rappelons - nous aussi que toutes nos divisions intérieures viennent se refléter extérieurement. Même ce que certains appellent la folie du monde. C'est une responsabilité et un formidable levier d'action !

Et tel écrit précédemment, c'est en faisant la Paix en soi que l'on goûte peu à peu à l'Unité

De se souvenir que l'on ne sait pas ce que l'on ne sait pas. Que dans ce contexte où nous naviguons à vue et souvent dans un brouillard très épais, des éléments ne nous sont pas encore révélés. Soit parce que nous refusons de les voir par nos conditionnements propres soit car le temps de la maturité de révélation n'est pas encore venu, ce qui ne doit engendrer aucune forme d'attente ou d'espoir, comme je le lis ici ou là. Espoir, par exemple, d'être sauvé par je ne sais quelle intervention. Nous vivons ce que nous écrivons... Souveraineté encore... J'y reviens...

Et dans ce "on ne sait pas ce que l'on ne sait pas", des rôles et des costumes sont pris. Dont certains sont qualifiés voire jugés de peu glorieux voire carrément infects. Par provocation, je dis souvent que sans Judas, il n'y a pas de Christ... Par clarté, Judas n'est pas, dans ma vision le méchant, le salaud à condamner, à bannir. Il est celui qui permet. A un niveau plus élevé - et ces mots sont importants - il y a un choix d'endosser un costume et des actions qui vont aussi Contribuer.

Et donc, parce que nous sommes dans un monde de dualité et donc de polarisation, les choses se passent par le contraste et l'adversité. Piou... Pffff ! Donc, si l'on s'arrête à regarder uniquement les costumes revêtus de certains personnages de la scène actuelle, nous allons nourrir les égrégores cités au - dessus. Et donc la division et la dualité. Que savons - nous en réalité de ce qui est au - delà du visible et connu actuels ? Que savons - nous de ce qui se joue à d'autres niveaux / dimensions ? Que savons - nous en réalité ce qui est, à travers ces costumes, Servi au delà de la surface ?

Que se passe t-il actuellement avec ces rôles et costumes "peu glorieux" ? Sur quoi viennent -ils nous chercher en réalité ?... Selon ma vision, précisément sur la Souveraineté. On peut aisément trouver divers enseignements à ce contexte. Et c'est OK. Simplement, l'enseignement qui est au - delà de tous, n'est -il pas celui de la Souveraineté ?

Cela ne nous apparaît -il pas clairement au travers de la notion de consentement ? Si vous écoutez les gens autour de vous, bon nombre dit consentir par défaut, par abdication, par pression (au travail par exemple). Entendons - nous bien, ils consentent bien au sens de ils font un choix. Alors, oui, on peut dire que parfois, on n'a pas le choix. Selon ma vision, on a toujours plus que un choix. Simplement, en faire un autre que celui qui apparaît à portée demande du courage car comporte des risques, des renoncements, des deuils, du dépouillement et donc une bonne dose de créativité pour trouver à faire autrement, une capacité de Métamorphose. Et c'est OK de ne pas pouvoir ou vouloir le faire et aller dans cette direction. Quand il s'agit de potentiellement perdre son boulot, eh bien, nous parlons là de choses concrètes et lourdes de conséquences sur le plan factuel terrestre. Nous retrouvons - là le besoin de sécurité évoqué plus haut. Tout ceci est éminemment éprouvant, sollicitant, challengeant.

Et si, finalement, tout ceci n'avait pour vocation ultime de nous offrir la possibilité de Retrouver notre Souveraineté. Cette Souveraineté qui a été "perdue" en chemin depuis des éons, justement par la création de la scission (ou son illusion). Cette Souveraineté qui se trouve derrière la Porte du Chemin des Lucioles comme je le nomme. Cette Souveraineté qui peut faire socle à l'ère du Verseau maintenant entamée. Cette Souveraineté qui fait l'Homme Nouveau car Debout. Cette Souveraineté, fruit de la levée des illusions et non le résultat de combats contre. Cette Souveraineté, qui ne peut se décréter, se revendiquer, se réinvestit à coups de rajustements, de Conscience, d'Amour pour soi et pour l'autre. Cette Souveraineté, fondée sur le au - delà donc sur Ce qui Inclut tout ce qui Est, qui porte le germe de la Réconciliation et ramène à l'Unité.

Puissions - nous être Guidés en Conscience consciente et en Amour sur ce chemin par cette part en nous de Sagesse, par Qui nous Sommes vraiment...

Mes accompagnements : http://www.en-route-vers-soi.fr/

Ma Page Facebook : https://www.facebook.com/en.route.vers.soi/

Ma Chaîne Youtube : En Route vers Soi

Publié dans Mes Apartés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :