Présent de Flamme

Publié le par Nathalie

Présent de Flamme

Merci à ma Flamme, mon Autre pour ce Présent éternel et universel :


"Parmi des milliards de bêtises,
C'est toi de loin que je préfère
Je t'aime, je persiste et je signe
Et le temps ne peut rien y faire,
Tu ne demandes rien, tu passes
Légère et simple comme bonjour

Tu m'arc-en-cielles tout l'espace
D'un mètre soixante d'amour

Je me fous de la fin du monde
Mais j'aimerais pas la fin de toi

Les autres, c'étaient des martiennes
Quand elles débarquaient sur mon coeur
Qu'elles mettaient leur main dans la mienne
J'avais besoin d'un traducteur

Toi tu es tout rire, tout soleil
Tu n'as que des chagrins d'oiseau
Tu rêves sitôt ton réveil
Tu dis que tu me trouves beau

Je me fous de la fin du monde
Mais j'aimerais pas la fin de toi

Où tu m'entraînes, où tu m'emmènes
Jusqu'où va-t-on aller trop loin
Tu m'as débaptisé la Seine
Le fleuve d'amour te va si bien
Je mets du ciel plein nos valises
Sans t'dire que j'ai peur quelquefois
Que tous nos chemins de Venise
Nous conduisent à Hiroshima

Je me fous de la fin du monde
Mais j'aimerais pas la fin de toi"

Et merci à G.B. qui est aussi "responsable" de mon prénom avant que bientôt un autre se fasse jour...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :