Pourquoi je vis ça ?!

Publié le par Nathalie

Pourquoi je vis ça ?!

Peut - être est - ce la question que vous vous êtes posé face à des situations que vous avez jugé injustes, éprouvantes ?

Qu'ai -je donc fait pour mériter cela ? Voilà ce qui nous vient dans ces moments - là.

Je n'ai pas échappé à ce type de réaction avant de comprendre que l'on choisit, d'une certaine façon, ce qui nous arrive. Vous voilà peut être vent debout devant une telle affirmation ?

Comment peut - on CHOISIR de souffrir ?!

En réalité, nous ne choisissons pas de souffrir. Non, nous choisissons de faire une expérience d'évolution du point de vue de l'âme - car c'est de ce point de vue là que je me place - et pour faire cette expérience, nous optons pour telle ou telle stratégie. Et celle- ci est bien souvent souffrante.

Prenons l'exemple d'une âme qui décide, pour son évolution, de progresser sur le plan de l'autonomie. Alors, sa stratégie sera, par exemple, de se trouver dans une famille où elle se sentira abandonnée soit par absence de soin, d'attention soit par absence physique.

Nous vivons dans un monde de dualité où nous fonctionnons par contraste. Ce qui veut dire que pour vivre une expérience positive, nous pouvons en passer par son contraire. Vivre des situations de trahison, de manipulation pour enfin développer sa confiance, etc...

Il y a une bonne nouvelle dans le fait de choisir, c'est que nous sommes responsables. Responsables signifie que nous avons donc du pouvoir. Le pouvoir de changer, de créer une autre expérience. Il nous suffit juste d'en être conscients.

Et, le fait d'être responsables nous amène à comprendre que l'autre nous ayant servi cette situation n'a été qu'un partenaire de jeu. Que, dans la répartition de rôles préalable, il a accepté de tenir le rôle du "méchant" pour nous permettre de dépasser une blessure, une limitation. Qu'en faisant cela, il nous offre l'opportunité d'évoluer, de Grandir. Cette nouvelle vision aussi peut sacrément changer notre relation aux autres, non ?...

Publié dans Mes Apartés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article